Catégories

Rose Nord – Cent ans de sollicitude

Dès le XIVe siècle, les verrières de la cathédrale ont été réparées.
En 1361, elles font l’objet d’un nettoyage général.
Aux  XVIe et XVIIe siècles, l’entretien se réduit au minimum.
Au XIXe siècle, la France se dote d’un service des monuments
historiques qui prend en charge l’entretien de son patrimoine.
Aussi une série de rapports nous informe-t-elle avec précision
sur l’état de la rose nord : après l’incendie de la toiture de la
cathédrale en juin 1836 et l’ouragan de janvier 1843, les plombs
sont éprouvés et la serrurerie est défectueuse. Les verres sont
couverts “d’une espèce de lichen très fin qui y adhère comme
ferait le lierre à d’anciennes murailles”. Le parti de restauration
retenu en 1845 propose un traitement minimal : reprise partielle
de la mise en plomb, insertion de verres neufs dans les lacunes.
Un nouvel ouragan en janvier 1884, des chutes de panneaux
pendant l’hiver 1899 provoquent des restaurations plus
ambitieuses. Des interventions ponctuent le XXe siècle, sans parler
des déposes au moment des deux conflits mondiaux.

ROSE-NORD-Cent ans de sollicitude

 

 

Publié le 27/03/2015 par civ dans Ressources pédagogiques
a70381f23799831d21b3fa7b7644b574```````````````````````````````